Les individus ont-ils encore une réelle place dans la mondialisation ?

En Histoire Géographie Géopolitique du Monde Contemporain, une grande partie du travail réside dans le fait de potasser de manière efficace un panel le plus large possible de sujets au cours de vos deux ans (voire même trois, ça arrive y compris aux meilleurs croyez-moi). En effet, même si vous connaissez parfaitement votre cours, vous aurez forcément à un moment ou à un autre besoin de vous entrainer sur des sujets types. Cela a en effet deux intérêts majeurs. Tout d’abord, vous serez à partir de là en mesure de mieux connaître les attendus de l’épreuve d’un point de vue formel. Il ne s’agirait pas que le jour du concours vous vous retrouviez pris au dépourvu concernant la conduite à tenir. Ensuite, baliser le programme vous permettra d’avoir des automatismes devant certains sujets dits « classiques » et est une manière de réviser bien plus intéressante et efficace que le par-cœur. Aujourd’hui, intéressons-nous à un sujet passionnant et au cœur des revendications économiques et sociales dans le monde entier de nos jours au sujet de la mondialisation et de la place que peuvent avoir les individus au sein de celle-ci.

 

Définition des termes du sujet 

  • Les individus : c’est ici une vision totalement différente de ce qu’est la société qui doit être la nôtre lorsque l’on analyse le sujet. En effet, on parle très souvent de nos jours des êtres humains en tant que personnes comptant collectivement, lorsqu’ils sont agrégés à d’autres au sein d’une société qui a de plus en plus tendance à lisser les différences entre ces différentes personnes. Là, on nous invite à penser la société en tant certes qu’ensemble d’êtres humains qui sont regroupés collectivement, mais également qui sont des individualités qui sont chacune différente des autres et entendent de ce fait peser en tant que tel. Il faut donc penser l’individu comme membre d’une société entendant faire valoir ses différences et ses opinions personnels.
  • Encore : mot utilisé pour montrer que quelque chose avait court durant une certaine période avant un évènement qui a bouleversé l’équilibre en place pour lancer une nouvelle ère aux règles différentes de la précédentes. Ici, on voit au vu du sujet proposé que le bouleversement en question est celui de la mondialisation néolibérale qui a fait basculer le monde et a remodelé en profondeur tous ses équilibres.
  • Réel : se dit d’un élément qui a une existence effective, une efficacité s’il s’agit d’un processus, qui n’est pas un simple mirage.
  • Une place : ici, il faut penser plusieurs degrés de « place ». Le premier, la plus basique est celle que l’on laisse à quelqu’un que l’on autorise à venir en notre sein, que l’on ne laisse pas en dehors. Un premier degré de problématisation du sujet sera ainsi atteint en posant la question « Existe-t-il des personnes en marge du processus de mondialisation ? » Ensuite, il nous faut réfléchir à une autre partie de la signification du mot « place » : une place, c’est un espace que l’on laisse à quelqu’un pour que celle-ci puisse s’épanouir, se développer. Enfin, par le terme « place », on peut également réfléchir à un espace d’expression et de choix que l’on laisse à quelqu’un dans le processus de décision que l’on instaure.
  • La mondialisation : par « mondialisation », on entend le phénomène dont découle l’augmentation des interconnexions, des interdépendances et des flux (matériels comme immatériels) au sein du monde contemporain. Attention ! Il est bon de savoir que selon les auteurs, plusieurs mondialisations ont existé au cours du temps, certains remontant même à la Renaissance. Afin de préciser, on pourra glisser en introduction l’expression “Mondialisation néolibérale” qui désigne plus clairement le phénomène amorcé à l’aube des années 1980, dont les dérives nous intéressent particulièrement ici.

Problématique : Quelle place est laissée aux individus dans la mondialisation néolibérale contemporaine ?

 

Proposition de plan détaillée

I- Les individus semblent effacés dans la mondialisation 

  • Territoires, culture et autres encore, les composants de l’identité d’un individu semblent noyés et en voie de disparition dans la mondialisation
  • L’individu, outil de la mondialisation où il est sans importance
  • Des individus qui semblent au bout d’une chaîne de décision qui se joue à l’échelle globale et ou finalement ils ont de moins en moins d’importance, des individualités disqualifiés ?

II- Les individus, victimes de la mondialisation

  • Des inégalités entre individus demeurent croissante dans le processus de mondialisation
  • Une mondialisation peu soucieuse des individus qui y semblent broyés de nombreuses manières
  • Les individus, touchés de plein fouet dans les crises de la mondialisation contemporaine

III- Les individus peuvent-ils aujourd’hui reprendre le contrôle du processus de mondialisation ?

  • Plusieurs moyens pour les individus de peser dans le processus de mondialisation apparaissent à l’intérieur de celle-ci
  • Mais un mode de dénonciation et de rejet de la mondialisation plus complet et musclé apparaît aujourd’hui…
  • La mondialisation n’a-t-elle pas aussi besoin des individus pour réussir à relever ses défis du XXIème siècle ?
Pour découvrir les références indispensables au sujet de la mondialisation, c’est par ici !
Et pour avoir quelques chiffres et exemples clés à absolument replacer dans vos copies, c’est par là !
Julien Vacherot

Étudiant à HEC Paris en année de césure et rédacteur géopolitique, j'ai pour but de vous faire partager ma passion et de vous aider dans cette matière et partout où c'est possible

Vous pourriez aussi aimer