L’actualité en bref – Semaine du 18 au 24 janvier 2022

Nous nous retrouvons aujourd’hui pour notre rendez-vous hebdomadaire, marqué cette semaine par la hausse de la rémunération du livret A, le rachat par microsoft d’un géant du jeux vidéo, et les prix records du baril de pétrole

 

Nombre de création d’entreprises record en 2021

Au total, sur l’année 2021, 995 868 entreprises ont été créés en France, une augmentation de 17,4% par rapport à l’année précédente. Toutes les formes de création d’entreprises ont progressé au cours de l’année qui vient de s’achever. La palme revient aux créations de sociétés, qui affichent une hausse de 24 %, pour atteindre 270.958 nouvelles entreprises. Par secteur, en 2021, les créations qui ont le plus augmenté sont celles d’entreprises ayant des activités financières et d’assurance (+30,6 %).

Source: https://www.lesechos.fr/economie-france/conjoncture/pres-dun-million-dentreprises-ont-ete-creees-en-2021-un-record-1379223

 

Première hausse du Livret A depuis plus de dix ans

Le ministre de l’économie, Bruno Le Maire, a annoncé, vendredi 14 janvier, la hausse de 0,5% à 1% du taux de rémunération du Livret A au 1er février, une première augmentation depuis plus de dix ans. Le taux de rémunération du livret A est calculé deux fois par et l’application mécanique de la formule « aboutirait à un taux du Livret A de 0,8 % », explique cependant la Banque de France, qui a choisi, « au vu de l’inflation au deuxième semestre 2021 », d’arrondir au-dessus, à 1 %. La dernière hausse du Livret A remonte à août 2011, lorsqu’il était passé de 2 % à 2,25 %. Il n’a fait que stagner ou baisser depuis, pour tomber en février 2020 à 0,50 %, un plancher historique.

Source: https://www.lemonde.fr/economie/article/2022/01/14/la-banque-de-france-propose-de-relever-le-taux-du-livret-a-a-1-une-premiere-en-plus-de-dix-ans_6109478_3234.html

 

Microsoft rachète pour un prix record le géant des jeux vidéo 

Activision Blizzard, pionnier du jeu vidéo et éditeur de « Call of Duty » et de « Wolrd of Warcraft » va être racheté par le géant Microsoft pour 68,7 milliards de dollars. À la suite de cette annonce, l’action d’Activision s’est envolée de plus de 37% à Wall Street. Cette acquisition de Microsoft devient la plus onéreuse réalisée par la firme, bien loin devant LinkedIn (26 milliards) en 2016. La stratégie de Microsoft est claire : créer un gigantesque catalogue pour ses consoles Xbox et les ordinateurs sous Windows. Ce rachat permet aussi à Microsoft de se positionner sur le secteur du jeu vidéo mobile, sur lequel l’entreprise est aujourd’hui quasi absente.

Source: https://www.lemonde.fr/economie/article/2022/01/18/microsoft-rachete-activision-blizzard-le-geant-americain-des-jeux-video-pour-69-milliards-de-dollars_6109953_3234.html

 

Les prix du baril de pétrole au plus haut depuis 2014

Le cours du baril de West Texas Intermediate a atteint 85,74 dollars, mardi 18 janvier, son plus haut niveau depuis octobre 2014. Un peu plus tôt, le Brent se négociait à 88,13 dollars le baril, dépassant ainsi largement son niveau d’octobre 2014 (86,74 dollars). Plusieurs facteurs contribuent à cette nouvelle hausse des prix du pétrole, notamment les interruptions de production « en Libye, au Nigeria, en Angola, en Equateur et, plus récemment, au Canada en raison du froid extrême ». Il existe également actuellement des tensions géopolitiques avec la menace persistante d’une invasion de l’Ukraine par la Russie. Finalement seuls les membres de l’OPEP pourraient faire baisser le prix mais malheureusement ces derniers n’annoncent depuis des mois que des augmentations marginales qui peinent à répondre aux besoins. Beaucoup d’analystes s’attendent désormais à voir le prix du baril de brut dépasser les 90 voire 100 dollars.

Source: https://www.lemonde.fr/economie/article/2022/01/18/les-prix-du-baril-de-petrole-au-plus-haut-depuis-2014_6109916_3234.html

 

La pandémie de Covid-19, un frein persistant à la reprise économique mondiale 

Selon un rapport du 17 janvier, l’organisation internationale du travail (OIT) a annoncé que les perspectives « se sont dégradées (…), et un retour aux performances d’avant la pandémie risque de rester hors de portée pour une grande partie du monde au cours des prochaines années ». En chiffres, cela donne quelque 52 millions d’emplois à plein temps perdus, soit un déficit de près de 2 % par rapport à la période d’avant la pandémie. Par ailleurs, de nombreux salariés qui avaient quitté la population active durant les deux dernières années ne l’ont pas réintégrée, contribuant à la sous-estimation du nombre de chômeurs. « Le taux de chômage mondial devrait rester supérieur à son niveau de 2019 jusqu’en 2023 au moins. »

Source: https://www.lemonde.fr/economie/article/2022/01/17/la-pandemie-de-covid-19-continue-de-menacer-la-reprise-economique-mondiale_6109806_3234.html

Damien Copitet

Je suis étudiant à SKEMA BS après deux années de classe préparatoire au lycée Gaston Berger (Lille). Nous nous retrouvons toutes les semaines pour l'actualité en bref

Vous pourriez aussi aimer