Comment bien se préparer pour sa rentrée en khâgne pendant les vacances d’été ?

Si l’on pourrait penser que la khâgne est dans la continuité de l’hypokhâgne, toutefois, la khâgne est une année spéciale dont la préparation exige une certaine préparation en amont dès les vacances d’été.

Nous sommes à moins de trois semaines de la rentrée et vous ne savez pas comment vous y prendre pour travailler le programme et bien préparer votre année ? Pas de panique, cet article vous donnera les points essentiels pour préparer sereinement votre khâgne, que vous soyez en filière dite « classique » ou en « moderne ».

 

Se reposer pour mieux travailler 

La khâgne, à la différence de l’hypokhâgne, est une année qui passe très vite.

Entre les DS, les concours blancs et les khôlles, vous n’aurez que moins de huit mois pour assimiler et maîtriser le nouveau programme. Il ne faut donc surtout pas arriver épuisés à la rentrée.

De mon expérience, même s’il est tentant de ficher des manuels (en histoire ou en géographie principalement) dès l’été pour prendre de l’avance à la rentrée, vous allez vite oublier le contenu de vos fiches, en plus d’être fatigués mentalement à la rentrée. Il est donc important de ne pas commencer à ficher des manuels trop tôt, au risque de tout oublier à la rentrée. Au contraire, comme vous serez amenés à côtoyer le programme chaque semaine après la rentrée, vous pourrez plus facilement assimiler vos fiches.

Il faut donc essayer de vous détacher le plus possible des révisions pendant l’été pour arriver la tête fraîche à la rentrée et prêts pour ces huit mois intenses.

Vous devez bien évidemment commencer à lire les œuvres au programme (en lettres et en spécialité) et à vous renseigner sur le programme afin de vous familiariser avec ses enjeux !

Lire plus : Khâgne : comment travailler le programme d’A/L 2024 pendant l’été ?

 

Se familiariser avec le programme

L’une des erreurs que j’ai commise en arrivant en khâgne a été de ne pas m’être assez familiarisée avec le programme, surtout en lettres et en histoire. Dès les premiers cours, les professeurs attaqueront le vif du sujet, il est donc important de se familiariser avec les œuvres du programme (en lettres, en les lisant et en les annotant en fonction des axes au programme) et les événements clé en histoire (en vous renseignant sur les événements les plus importants de la période). Après cela et seulement après la rentrée, vous pourrez compléter vos cours en fichant des manuels.

NB : se familiariser ne veut pas dire passer ses journées à ficher et réviser ses dates en histoire tout l’été ! Il s’agit plutôt de comprendre dans les grandes lignes les enjeux de la période historique, lire les œuvres au programme en prenant en compte les différents axes du programme.

Lire plus : Faut-il vraiment lire tous ses livres pour réussir en khâgne ?

 

Annoter ses œuvres au programme

Que ce soit pour les œuvres en lettres ou en spécialité, n’hésitez surtout pas à annoter et garder de côté toutes les citations qui vous paraissent pertinentes en vue des axes au programme. Pour les concours, les annotations sur mes œuvres de lettres et de spécialité réalisées pendant les vacances d’été m’ont été extrêmement utiles pour avoir des citations qui n’ont pas été dites en cours et elles m’ont permis de me démarquer dans ma copie aux concours.

Vous pouvez utiliser des post-it avec un code couleur thématique (un post-it pour les moments clé, un autre pour les jugements de valeur portés par la voix narrative par exemple) pour vous repérer facilement dans les œuvres et vous y reporter au cours de l’année. Cette technique m’a été très utile la semaine avant les concours pour balayer toutes les œuvres en entier et me remémorer l’intrigue rapidement, surtout quand l’œuvre était très longue et que le temps me manquait.

En spécialité Langues vivantes, il peut être intéressant de noter le vocabulaire qui revient souvent afin de pouvoir le ressortir durant les oraux, notamment.

 

Réviser son vocabulaire en langues

Vous pouvez profiter de ces dernières semaines de vacances pour faire des Quizlets et réviser votre vocabulaire sans trop d’efforts ! Cela vous permettra de garder un certain niveau en langues en les travaillant régulièrement. On ne le répétera jamais assez, vous pouvez travailler vos langues en regardant des films et des séries dans la langue concernée pour réviser sans trop d’efforts…

Pour les spécialités Langues vivantes en filière « moderne », les langues sont déterminantes aux concours et vous devez travailler et enrichir votre vocabulaire régulièrement.

Lire plus : comment préparer l’épreuve orale de langue de l’ENS Lyon ?

 

Conclusion

Tous ces conseils ne sont évidemment pas à suivre au pied de la lettre, le plus important en khâgne est de suivre ou de trouver la méthode qui vous convient le plus !

Mais globalement, les professeurs s’accordent à dire que la khâgne est une année qui passe extrêmement vite et il faut ainsi se préparer mentalement et s’organiser efficacement pour assimiler une grande quantité de connaissances et les maîtriser en très peu de temps.

Dorian Zerroudi

Rédacteur chez Mister Prépa, j'ai à coeur d'accompagner un maximum d'étudiants vers la réussite !

Vous pourriez aussi aimer