Réindustrialisation : l’impératif économique pour la France

Dans un monde en constante évolution économique, la notion de réindustrialisation émerge comme une stratégie cruciale pour la France. Dans cet article, nous explorerons le concept de réindustrialisation à travers les yeux de l’économiste Michael E. Porter, et nous mettrons en évidence pourquoi la France doit sérieusement envisager de renforcer son secteur industriel.

Pourquoi est-ce un impératif pour la France ?

Prenons la dépendance de la France à l’égard de l’étranger pour les médicaments. En 2020, la France a importé 79 % de ses médicaments, soit une augmentation de 60 % par rapport à 2000. Ce chiffre révèle une vulnérabilité inquiétante en matière de sécurité sanitaire et une dépendance à l’égard de l’étranger pour des produits essentiels.

« La réindustrialisation est la clé pour stimuler la compétitivité nationale. » – Michael E. Porter

Michael E. Porter souligne l‘importance de la réindustrialisation pour renforcer la compétitivité nationale. Elle suggère que la France doit investir dans son secteur industriel pour garantir son autonomie et réduire sa vulnérabilité économique. Prenons l’exemple de l’initiative gouvernementale française « Relance Industrie » lancée en 2020 en réponse à la pandémie de COVID-19. Cette initiative vise à soutenir la réindustrialisation en investissant dans des secteurs clés tels que la santé, l’automobile, l’aérospatiale et l’écologie. Elle prévoit des financements pour la modernisation des chaînes de production, l’innovation et la formation de la main-d’œuvre.

Cet exemple démontre comment la France commence à prendre des mesures pour réduire sa dépendance aux importations et renforcer sa compétitivité industrielle.

Lire plus : https://misterprepa.net/france-reindustrialisation/

 

Mais n’est-ce pas utopique ? Comment faire ?

Jean-Marc Daniel, dans son ouvrage « Réindustrialiser l’Europe » (2015), préconise que la France définisse une stratégie de réindustrialisation basée sur ses atouts. Par exemple, la France pourrait se concentrer sur des secteurs tels que l’aérospatiale, où elle possède des compétences et une histoire solides. Daniel souligne l’importance de l’investissement public dans la R&D. La France peut suivre l’exemple de l’Allemagne en soutenant la recherche universitaire liée à l’industrie. Par exemple, l’Institut Fraunhofer en Allemagne est un modèle réussi de collaboration entre l’industrie et la recherche. Selon Jean-Marc Daniel, l’État français devrait travailler en partenariat avec les entreprises pour créer des programmes de formation sur mesure. Par exemple, l’Allemagne a mis en place des programmes de formation en alternance qui ont contribué à former une main-d’œuvre qualifiée pour son industrie manufacturière.

Daniel suggère que le gouvernement français puisse fournir des incitations fiscales et des prêts à taux préférentiels pour encourager l’investissement dans l’industrie. Par exemple, la Banque publique d’investissement (Bpifrance) en France offre un soutien financier aux entreprises industrielles. L’auteur insiste sur l’importance des incitations fiscales pour encourager les entreprises à investir dans la production nationale. Par exemple, la France pourrait offrir des crédits d’impôt pour la recherche et le développement.

Daniel met en avant la nécessité de moderniser l’infrastructure et les transports pour soutenir l’industrie. Par exemple, le projet du Grand Paris vise à améliorer les infrastructures de transport autour de Paris, ce qui pourrait bénéficier à l’industrie de la région. La France devrait mettre en place une politique de commerce extérieur cohérente pour soutenir ses exportations industrielles. Par exemple, la France peut négocier des accords commerciaux favorables pour ses produits manufacturés. Il recommande de créer des écosystèmes d’innovation en collaboration avec les entreprises et les universités. Par exemple, la Silicon Valley aux États-Unis est un exemple de succès en matière d’innovation technologique.

L’auteur souligne l’importance d’établir des normes de qualité élevées pour renforcer la confiance des consommateurs. Par exemple, l’industrie automobile française peut se concentrer sur la sécurité et la qualité pour concurrencer sur les marchés internationaux. Encourager la collaboration entre le secteur public et privé pour développer des initiatives de réindustrialisation. Par exemple, la France peut créer des pôles de compétitivité pour encourager la coopération entre les entreprises et les organismes de recherche.

Lire plus : https://misterprepa.net/industrie-et-reindustrialisation-en-france/

 

Sujet en lien

ESSEC 2021 : La désindustrialisation : une fatalité ? La réindustrialisation : une utopie ?

Vous pourriez aussi aimer