Comment travailler efficacement l’ESH ?

Avec les mathématiques, l’ESH est la seconde matière la plus importante en classe préparatoire si l’on regarde les coefficients du concours. Pour cette raison, il convient de travailler cette matière régulièrement, assidument mais aussi efficacement. Pour optimiser ton temps de travail consacré à l’ESH, voici quelques conseils pour y voir plus clair.

 

Apprendre le cours

Une très bonne connaissance du cours est la clé d’entrée pour pouvoir répondre aux nombreux sujets variés qui tombent lors des concours. Apprendre le cours ne doit pas consister à apprendre machinalement ce que t’a dit le professeur pendant le cours. En effet, l’examinateur du concours attend de la part des candidats une réelle compréhension du cours et de la pensée économique. Une simple restitution du cours ne peut donc pas être suffisante.

Ainsi, « apprendre le cours » consiste à apprendre les dates importantes et les évènements qui y sont liés, à comprendre les auteurs et leurs théories économiques, à saisir les enjeux du chapitre et à replacer le chapitre dans l’ensemble du contexte économique. Par exemple, si le chapitre est consacré à l’après 1973, il va de soi qu’il est nécessaire de connaître le contexte qui précède la crise de 1973 et de comprendre en quoi cette date marque une rupture.

Enfin, un bon apprentissage du cours d’ESH passe aussi par la répétition. Il est difficile d’apprendre tout le programme d’ESH. Pour se faciliter la tâche, espacer les rappels de cours est la solution pour s’assurer d’apprendre durablement son cours. Par exemple, il est souhaitable de revenir de temps en temps sur un ancien chapitre pour s’assurer de sa connaissance. En effet, en prépa les chapitres s’enchaînent et il est donc très facile d’oublier les chapitres appris précédemment. Or le jour du concours, il faudra tout connaître ! Ainsi, des rappels de cours réguliers constituent la clé pour ancrer profondément son cours dans sa mémoire.

Lire plus : La répétition espacée, le secret pour tout mémoriser !

 

Apprendre des citations et des chiffres

Pour l’accroche et le développement de la copie, il faudra nécessairement des citations et des chiffres. En effet, une belle citation permet une bonne entrée en matière et pourra te permettre de te démarquer dès les premières lignes de ta copie. Chaque citation doit être accompagnée de son auteur, de la source et idéalement de la date. Quant aux chiffres, ils sont importants pour montrer l’évolution d’un fait économique, pour appuyer un argument et pour montrer que tu as approfondi le cours.

Lire plus : Accroches et citations par thématiques

 

Lire la presse

Suivre l’actualité au quotidien est primordial. Lire la presse comporte plusieurs avantages : c’est l’occasion de mettre en pratique ce que tu as appris en cours et de compléter ce dernier avec des chiffres récents et des exemples concrets.

Les incontournables sont Les Echos, Le Monde, The Economist (en anglais). Si tu ne souhaites pas y consacrer trop de temps, tu peux t’abonner à la newsletter « Time To Sign Off » qui envoie chaque soir un résumé des actualités qui ont marqué la journée.

 

Apprendre des graphiques

Il est vivement recommandé de mettre au minimum un graphique dans ta copie. De plus, placer un graphique judicieux et bien expliqué dans une copie fera tout de suite bonne impression et montrera au correcteur que tu maîtrises le sujet traité.

Lire plus : 10 graphiques simples à placer en ESH

 

Faire des sujets de colles et d’annales en groupe

Le jour du concours, tu devras répondre à un sujet imposé et en un temps limité. Pour arriver prêt, il est utile de réfléchir régulièrement sur les enjeux d’un chapitre, sur les limites qu’il soulève, etc… A chaque fin de chapitre, il est intéressant de prendre un temps pour se poser des questions sur ce chapitre. Pour ce faire, travailler en groupe peut s’avérer bénéfique. Cela consiste à trouver un sujet, à le traiter individuellement en 15-20 minutes puis à confronter son plan et ses idées face à tes camarades qui ont eux aussi traité le sujet. Faire des colles collectives est en effet une bonne idée pour s’assurer que l’on a compris le cours et pour approfondir celui-ci grâce aux connaissances complémentaires de ses camarades.

Lire plus : Tous les sujets d’annales

Maxence Guelet

Etudiant à KEDGE BS après deux années de prépa ECE au Lycée Carnot Paris, j'ai pour objectif d'aider les étudiants à préparer au mieux leurs concours.

Vous pourriez aussi aimer