5 erreurs en mathématiques à éviter en première année

Les mathématiques sont souvent la bête noire des étudiants en prépa. Beaucoup craignent cette matière, d’autres la fuient, d’autres la détestent. Dans tous les cas, une chose est sûre, durant ces deux prochaines années vous allez passer beaucoup —beaucoup— de temps à faire des maths. En ce sens, il vaudrait mieux pour vous d’éviter de faire les erreurs classiques que tous les étudiants de première année ont tendance à faire en commençant les maths en prépa.

 

1) Ne pas faire d’exercices

Le cours de maths en prépa est — très — dense.  Le programme est en effet bien rempli bien que les professeurs disposent de peu de temps pour enseigner toutes ces nouvelles notions. De ce fait, on peut très vite se sentir submergé par la quantité de définitions, de démonstrations qu’il faut apprendre. Malgré la difficulté à suivre le rythme du cours il ne faut surtout pas négliger les exercices. Croyez-en mon expérience personnelle, il ne faut pas rester focaliser exclusivement sur le contenu du cours, tout simplement parce que sans les exercices, apprendre le cours est beaucoup plus difficile. Je ne dis pas qu’il faut négliger le cours donné par votre professeur, loin de là ! Ce que je dis c’est que l’essentiel c’est : d’apprendre son cours et d’y consacrer le temps nécessaire pour être sûr(e) d’avoir les définitions de base, les principaux théorèmes et la nature des objets mathématiques mobilisés dans le chapitre. L’approfondissement vient en pratiquant. Là est le secret. C’est en faisant des exercices qu’on parvient à visualiser les objets définis récemment, à retenir les conditions d’applications des théorèmes. En faisant des exercices, vous allez vous rendre compte à quoi servent les hypothèses des théorèmes et c’est la clé pour les retenir. En faisant des exercices, vous allez reconnaître des schémas d’applications, ce qui va vous aider à retenir quel théorème appliquer et dans quel cas.

 

Lire plus : Comment travailler les maths en prépa ECG

 

2) Commencer trop tôt à vouloir faire des annales

Dès le mois de janvier, certains étudiants se sentent à l’aise avec la matière et commencent à envisager de se tourner vers les annales disponibles. C’est une très mauvaise idée ! Vous avez, à cette période de l’année, encore trop peu de connaissances pour envisager d’aborder des annales. Les concours se passent au mois de mai de la deuxième année de prépa. Il serait ambitieux de penser qu’au bout de six mois de prépa on est prêt pour s’entraîner sur des annales. Les risques sont, soit d’être découragé par la difficulté des exercices ou pire encore apprendre une mauvaise rédaction. En effet, il est parfois difficile de trouver des corrigés complets sans aucune faute de rédaction ou de formulation mathématique.

 

3) Abandonner

Au vue de la quantité de travail qui vous serez demander chaque jour, certains pourraient être tentés d’abandonner la matière au bout de quelques semaines en se disant qu’ils feraient mieux de miser sur d’autres matières. Ça aussi c’est plutôt une mauvaise idée. Les maths c’est LA matière la plus rentable en prépa. C’est la seule matière dont les notes au concours se montreront à la hauteur de votre investissement — et un peu de votre niveau quand même. Ce que je veux dire c’est qu’en travaillant les maths de manière régulière et sérieuse vous pouvez espérer atteindre des notes tout à fait correctes lors des concours.

 

4) Ne pas être régulier

Comme nous l’avons dit précédemment, le cours de maths est très dense. Dans certaines prépa, les colles sont alternées de sorte à ce que les élèves n’aient pas de colle de maths ET d’ESH ou géopolitique la même semaine. Le danger avec ce système c’est que les étudiants, et surtout en première année ont tendance à travailler en alternance : une semaine je fais des maths, la semaine d’après je fais l’autre matière. Ne faites surtout pas ça ! Vous allez rentrer dans un cercle vicieux dans lequel il sera par la suite très difficile de sortir. Le risque de cette méthode de travail c’est de perdre le fil du cours de maths et de prendre un retard de plus en plus conséquent car à chaque fois ce sera de plus en plus difficile de se replonger dans le chapitre. Il faut veiller à travailler son cours de maths le plus régulièrement possible, un peu tous les jours idéalement.

 

Lire plus : Comment travailler son cours de mathématiques

 

5) Tout miser sur les maths

On finit par la plus grosse erreur et la plus souvent commise malheureusement. Il y a une fausse idée qui circule en prépa, c’est celle qui consiste à penser qu’il faut tout miser sur les maths. Une fois que l’on a compris la rentabilité de la matière, il peut être tentant d’y consacrer tout son temps en espérant que cela compense des notes plus mauvaises dans d’autres matières, considérées comme moins rentables. C’est une mauvaise stratégie. Tout d’abord, on n’est jamais à l’abri de l’accident ! Même si je l’ai dit plus haut, que les mathématiques sont une matière sûre, il convient quand même par habitude d’apprendre à ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier. De plus, il existe d’autres matières rentables, qui valent le coup d’être travaillées comme les langues par exemple. Enfin, tout comme on n’est jamais à l’abri d’un accident, on peut aussi avoir une bonne surprise le jour des concours. Cependant, cette chance il faut se la créer tout au long de l’année. Ce n’est pas magique. Si vous n’avez jamais fait l’effort de travailler l’ESH ou la géopolitique, qu’importe le sujet le jour du concours, vous aurez du mal et vous serez tout simplement incapable de saisir cette chance. Il faut donc travailler chaque matière à hauteur de son coefficient et/ou de sa rentabilité.

 

Lire plus : 5 conseils pour bien aborder les maths en première année

 

Conclusion

Même si les mathématiques peuvent faire peur — ou pas, certains ne se sentiront jamais concernés par cette crainte —, il ne faut surtout pas baisser les bras et garder espoir ! Il ne faut pas oublier que la prépa est un marathon de deux ans et que tout se joue aux concours. Ce n’est pas parce que vous ratez votre premier DS ou votre dernier que vous raterez forcément votre épreuve de maths aux concours. Et puis, on ne le dira jamais assez mais… c’est en faisant des erreurs qu’on apprend ! Alors…échouez bien pendant votre prépa et brillez le jour des concours !

Vous pourriez aussi aimer