Tout savoir sur la réunification allemande

Le 3 octobre 1990, la réunification allemande (die deutsche Wiedervereinigung) était actée, entraînant la disparation de la RDA (Allemagne de l’Est). Cette réunification est un acte fondateur pour l’Allemagne d’aujourd’hui, le 3 octobre est d’ailleurs le jour de la fête nationale en Allemagne. Avec cet article, vous saurez tout sur la réunification !

Les prémisses de la réunification

Pourquoi l’Allemagne était séparée ?

 Après la capitulation de l’Allemagne en 1945, le pays (ainsi que Berlin) va être partagé en 4 secteurs entre les États-Unis, la France, le Royaume-Uni et l’URSS. Après 4 ans d’occupation, les deux camps (Etats-Unis, Royaume-Uni, France vs URSS) vont respectivement créer leur propre république. Les trois pays occidentaux vont fonder le 23 mai 1949 la République fédérale d’Allemagne (Allemagne de l’Ouest). Puis, suite à cette décision, les Soviétiques vont créer le 7 octobre 1949 la République Démocratique d’Allemagne, plus communément appelé Allemagne de l’Est. 

 

Le mur de Berlin

 La nuit du 12 août 1961, le mur de Berlin est construit. Il va séparer l’Allemagne jusqu’en 1989. En effet, depuis la création de la RDA en 1949, les Soviétiques observent un flux constant de citoyens qui fuient l’Allemagne de l’Est par Berlin (entre 2,6 et 3,6 millions d’Allemands entre 1945 et 1949) pour se rendre en Allemagne de l’Ouest. Pour tenter d’enrayer cette fuite, ils avaient déjà tenter de bloquer Berlin, en condmaannt toutes les voies terrestres menant à Berlin Ouest. Il s’agit du blocus de Berlin (1948 – 1949). Cependant, les États-Unis avaient organisés un gigantesque pont aérien pour ravitailler la capitale. Ainsi, ce blocus échoua

Bien plus qu’un mur, il s’agit d’un véritable système de surveillance tout le long de Berlin. En effet, toutes les parties du mur sont constamment surveillées afin d’éviter des passages entre les deux Allemagne par Berlin. Sur le tracé du mur, il y avait des miradors (au nombre de 302) situés à distance régulières, et occupés par des soldats soviétiques et des gardes. Ils n’hésitaient pas à tirer sur des fugitifs qui essayaient de traverser. 

Ce mur a eu beaucoup de conséquences sur la vie des Berlinois. En effet, il y avait un nombre considérable d’habitants qui travaillaient à Berlin-Ouest, mais se logeaient à Berlin-Est, car la vie y était moins chère. De plus, de nombreuses familles ont été séparées du jour au lendemain. 

 Jusqu’en 1964, il était pratiquement impossible de voyager de Berlin-Est à Berlin-Ouest. Cependant, après cette date, les autorités soviétiques délivraient quelques fois des autorisations, mais toujours qu’à certains membres d’une famille, afin d’être sûr que cette personne revienne. 

La chute du mur de Berlin 

Le rideau de fer qui séparait l’Allemagne en deux a commencé à s’ouvrir le 2 mai 1989. À cette date, les dirigeants hongrois ont exprimé leur décision d’entrouvrir leur frontière avec l’Autriche, ce qui signifiait que le rideau de fer pouvait être traversé. Ainsi, en septembre 1989, ce sont plusieurs milliers d’Allemands qui réussiront à passer à l’Ouest par la Hongrie, en se rendant en Autriche. Le régime soviétique laissera le soin à ses républiques frères de régler ce problème, c’est pourquoi aucune intervention militaire n’a été entreprise.

En RDA, plusieurs manifestations massives contre le gouvernement voient le jour à Berlin. Le 7 novembre, ce sont 1 million de manifestants qui sont dans les rues pour montrer leur mécontentement. 

 

Le 9 novembre 1989 

Le 9 novembre, Günter Schabowski, alors porte-parole du SED (parti socialiste unifié d’Allemagne, c’était le parti au pouvoir en RDA) est venue présenter les mesures pour répondre aux manifestations qui secouent la capitale. Il évoque la fin des restrictions de voyage. Or, n’ayant pas lu précisément ses documents, il répond à un journaliste que ces mesures sont effectives immédiatement. (elles devaient entrer en vigueur le lendemain à 4h du matin). Ainsi, l’information est relayée en masse sur les médias berlinois, et ce sont des dizaines de milliers de Berlinois qui se rendent auprès du mur.

Le poste-frontière de Bornholmer Strasse sera le premier à céder face à la foule, à 23h30. Puis, tous les autres postes-frontières de la capitale allemande seront ouverts dans la demie-heure qui suit, et ce sont plusieurs milliers de Berlinois qui passeront à l’Ouest la nuit du 9 novembre 1989. 

La réunification

 En RDA, on assiste à une montée d’un sentiment de frustration de la part des habitants. En effet, la restriction des libertés individuelles et la croissance économique entravée par la dette de l’État est-allemand deviennent de plus en plus pesantes

Un an après la chute du mur, la RDA n’est plus que l’ombre d’elle-même. C’est pourquoi, le 1er juillet 1990 l’union monétaire avec la RFA entre en vigueur. Pour les salaires et les loyers, le taux d’un pour un (un deustche Mark pour un marks-est) est appliqué. Le 3 octobre 1990, la RDA adhère officiellement à la RFA. Ce jour deviendra la fête nationale de l’Allemagne. 

Dès décembre 1990, les premières élections sont organisées dans l’Allemagne réunifiée, et Helmut Kohl devient le chancelier de la réunification. 

 

Lire plus : 

Les partis politiques allemands

Les couples franco-allemands

L’éducation en Allemagne

L’énergie en Allemagne

Ambre Billy

Actuellement élève à GEM, j'ai à coeur de transmettre mes connaissances apprises durant ces deux dernières années afin d'aider le plus possible les étudiants.

Vous pourriez aussi aimer