Comment ne pas se laisser déstabiliser en entretien de personnalité

« Faîtes nous rire », « Impressionnez-nous », « Pensez-vous avoir réussi l’entretien ? » et bien d’autres encore, autant de demandes impromptues qui peuvent vous déstabiliser en entretien de personnalité. Et pourtant, il ne s’agit pas tant pour le jury de prendre un plaisir vicieux à vous voir bégayer que d’évaluer votre capacité de réaction, de rebond, d’adaptation. En d’autres termes, l’examinateur chercher à comprendre si vous serez en mesure de faire face à des situations inattendues, dans la vie en général mais dans votre situation professionnelle en particulier. Découvrez dans cet article comment ne pas se laisser déstabiliser par des questions impromptues en entretien personnalité !   Lire plus : Ce qui fait la différence en entretien de personnalité     

Se préparer

Nous ne le répéterons jamais assez : la préparation reste la clé. Plus vous vous entraînerez, plus vous balaierez un grand nombre de questions susceptibles de tomber, plus vous serez en mesure de réagir dans à peu n’importe quelle situation. Au cours de vos entraînements, vous vous retrouverez à un moment ou à un autre en situation de difficulté ; à ce moment-là, il est fort à parier que vous perdrez vos moyens. L’essentiel reste que vous soyez mis plusieurs fois dans une situation inconfortable pour acquérir peu à peu des réflexes et être finalement en capacité de rebondir. Vous l’aurez compris : vous ne vous entraînerez jamais assez. Il ne s’agit pas de se préparer au point de sortir mécaniquement des réponses toute faites, mais de vous inciter à vous mettre sans cesse en situation inconfortable pour finalement ne plus vous laisser impressionner le jour J.   Lire plus : Soigner la première et la dernière impression en entretien de personnalité    

Garder confiance en soi

Si vous avez été admissible, c’est que vous l’avez mérité. Cela étant dit, ne vous laissez pas déstabiliser par un jury cynique ou tatillon qui remettrait en cause vos capacités, voire votre réelle motivation pour intégrer cette école : pour l’anecdote, l’un de mes jurys a volontairement pris un air agacé et non convaincu quand je lui ai expliqué que je voulais cette école et pas une autre (ce qui était totalement vrai), cela pour tester ma capacité à rebondir et à ne pas me laisser impressionner. Moralité : défendez vos convictions et ne remettez pas tout en cause suite à une réflexion provocante. Au contraire : si le jury se montre quelque peu cynique ou joueur, il est fort à parier que vous retenez toute son attention et qu’il souhaite vous tester davantage. C’est donc le moment de garder la tête haute : cette étape différencie les meilleurs candidats entre eux.   Lire plus : Pourquoi faut-il être honnête en entretien de personnalité ?    

Gagner du temps

Parlons stratégie : si une question s’avère malgré tout extrêmement déstabilisante et inattendue, que faire ? Comment réagir ? La meilleure option reste sans doute de gagner quelques secondes pour prendre le temps de réfléchir à une réponse correcte. Si votre cerveau est en feu à ce moment-là, ne laissez rien paraître : restez souriants et continuez à regarder le jury dans les yeux. Vous pouvez poliment demander au jury de reformuler la question, ou la reformuler vous-mêmes (« Vous voulez dire que… »). Cela vous permet en réalité de gagner de précieuses secondes pour réfléchir à une réponse honnête. Par ailleurs, gardez à l’esprit qu’il n’est pas impoli ni mal vu de réfléchir posément, durant quelques secondes, à une réponse : après tout, vous n’êtes pas une machine de guerre. Moralité : mieux vaut prendre le temps de réfléchir et de reformuler la question plutôt que de bafouiller et de perdre vos moyens en voulant rétorquer de suite. Lire plus : Comment préparer l’entretien ?

Orienter l’entretien

Il faut aussi savoir se sortir de ce genre de situation ! Faîtes en sorte que votre réponse fasse prendre à l’entretien une tournure plus confortable, de sorte à vous ramener en terrain connu. La stratégie reste donc de trouver une manœuvre pour rapidement bifurquer sur un autre sujet qui vous convienne davantage. Attention cependant : il ne s’agit pas non plus d’ignorer la question ou de répondre à côté, mais bien de faire preuve d’habilité, de ménager une transition sur autre chose. Reprenez votre entretien en main. Lire plus : Quelques conseils pour un entretien de personnalité réussi
Vous pourriez aussi aimer