Utiliser l’actualité pour faire une accroche

L’introduction représente la 1ère impression que l’étudiant laisse au correcteur, l’étudiant doit donc lui accorder une importance maximale comme pour la conclusion qui est la dernière impression. Une bonne accroche peut donc parfois être le moyen de vous démarquer d’un autre étudiant. Mais alors, comment se démarquer ? Une accroche constituée de l’actualité est ce qu’il vous faut !

Dans cet article tu retrouveras donc des faits d’actualités qui se sont déroulés durant les années 2021/2022, n’hésite pas à compléter ces accroches grâce aux points d’actualités faits par Mister Prépa toutes les semaines (et surtout avant les concours) !

 

N’hésite pas à aller voir la première partie de l’article :

Accrocher avec une actualité (première partie)

 

A présent passons aux thèmes et aux actualités pertinentes que l’on peut utiliser en tant que phrase d’accroche.

 

Thèmes abordés dans cet article :

  • Environnement
  • Chine
  • Monde
  • France

 

Environnement :

  • OCTOBRE 2021 : L’Asie continue de construire des centrales à charbon.

Cette actualité est intéressante pour parler de l’implication de l’Asie quant aux agissements pour la planète.

  • NOVEMBRE 2021 : les États-Unis et la Chine ont annoncé à la toute fin de l’évènement (COP26) une déclaration commune sur l’intensification de leurs efforts en matière de lutte contre le dérèglement climatique+ inefficacité par rapport aux autres COP.
  • FÉVRIER 2022 : JO de Beijing. Ces JO ont suscité de nombreuses polémiques : beaucoup d’associations environnementales déclament l’utilisation de neige artificielle lors de ces JO d’hiver. En effet, la région de Zhangjiakou est actuellement en stress hydrique. Or, ce sont près de 186 000 m3 d’eau qui ont été utilisés.
  • MARS 2022 : Les émissions de CO2 du secteur énergétique ont remonté sur l’année 2021. La transition écologique dans le secteur énergétique, c’est pour quand ? C’est la question que l’on peut se poser après la parution d’un rapport de l’Agence Internationale de l’Energie. L’énergie a vu ses émissions progresser de 6 % en 2021, pour un total de 36,3 gigatonnes (Gt), leur « plus haut niveau jamais atteint », précise l’AIE. Le charbon est à l’origine de 40 % de cette croissance, avec un niveau de 15,3 Gt de CO2. Le gaz a aussi dépassé le niveau de 2019, à 7,5 Gt. Le pétrole, en revanche, est à 10,7 Gt, en dessous des niveaux prépandémiques, les transports – et notamment l’aviation – n’ayant pas encore complètement repris.

 

Lire plus :  Le dérèglement climatique : une nouvelle donne majeure pour l’économie mondiale et les relations internationales ?

 

Chine :

  • OCTOBRE 2021 : Une internationale parlementaire contre la Chine à Rome. Alliance interparlementaire sur la Chine (IPAC) :  première réunion lors du G20. Les représentants de 21 pays se sont rassemblés pour échanger au sujet de la menace chinoise. Parmi les sujets abordés, les plus notables sont : les libertés bafouées à Hong Kong, le Tibet occupé, la persécution des ouïgours ou encore les menaces contre Taïwan. L’IPAC est largement soutenue par Taïwan.
  • OCTOBRE 2021 : La Lituanie ne participera pas aux Nouvelles Routes de la Soie. Elle estime que ce projet, auquel participent 11 pays de l’UE, divise l’Europe et a par conséquent décidé de mettre fin à sa participation. Les pays baltes disent avoir été déçus par les promesses chinoises non tenues, comme celles concernant des investissements ou un accès privilégié au marché chinois.
  • DÉCEMBRE 2021 : Le Nicaragua a annoncé reconnaître Pékin et non plus Taïwan. Taïwan a dès lors perdu un de ses rares soutiens diplomatiques. Le gouvernement de Daniel Ortega a dit qu’il cesserait tout type de contact ou relation officiels avec Taïwan. La Chine met la pression aux derniers pays reconnaissant Taïwan, île indépendante dont Pékin revendique la souveraineté. Avec l’abandon du Nicaragua, Taïwan compte pour soutiens 13 États et le Vatican.
  • DÉCEMBRE 2021 : Les États-Unis durcissent le ton contre la Chine sur la question des Ouïghours. Le Sénat américain a approuvé une loi proposée par le ministère du Commerce, loi qui interdit l’importation d’un large éventail de produits fabriqués dans le Xinjiang, et ce au nom de la défense des droits de l’homme. Plus généralement, cela fait plusieurs mois que l’administration Biden multiplie les offensives commerciales contre la Chine, en lien avec la question du traitement des Ouïghours. Entre autres, beaucoup de sanctions ont notamment été prises contre des produits high-tech, issus de la haute technologie chinoise et soupçonnés d’être la principale source de violation des droits de cette minorité musulmane surtout présente au Xinjiang.

 

Lire plus : Les tensions entre la Chine et Taiwan

 

Monde :

  • OCTOBRE 2021 : Le G20 a réaffirmé l’objectif de l’accord de Paris qui est de maintenir le réchauffement à +1,5 degré. Le G20 a également été l’occasion de mettre en place deux accords sur la taxation mondiale et sur les droits de douane. Il est officiellement prévu d’instaurer une taxation minimale de 15% sur les multinationales. Enfin, il a été décidé que le FMI accorderait 100 milliards de dollars aux pays vulnérables ou dont l’économie a fortement été fragilisée par la pandémie.
  • JANVIER 2022 : Le cours du baril de West Texas Intermediate a atteint 85,74 dollars, mardi 18 janvier, son plus haut niveau depuis octobre 2014. Plusieurs facteurs contribuent à cette nouvelle hausse des prix du pétrole, notamment les interruptions de production « en Libye, au Nigeria, en Angola, en Équateur et, plus récemment, au Canada en raison du froid extrême ». Finalement seuls les membres de l’OPEP pourraient faire baisser le prix mais malheureusement ces derniers n’annoncent depuis des mois que des augmentations marginales qui peinent à répondre aux besoins.

 

France :

  • OCTOBRE 2021 : Crise des sous-marins. Biden est soucieux de conserver et consolider les alliances européennes des EU, celles-ci ayant été fragilisées pendant la présidence Trump.
  • DÉCEMBRE 2021 : La France a lancé depuis sa base de Kourou, en Guyane, trois nouveaux satellites espions. Il s’agit de satellites spécialisés dans l’écoute électromagnétique. La France est dorénavant un des seuls pays dotés de ce type de satellites, avec la Chine, la Russie et les États-Unis. L’armée française devrait ainsi dans les mois à venir disposer d’une capacité de renseignement unique en Europe, puisqu’elle pourra écouter des signaux radars et de télécommunication. Ces trois nouveaux satellites s’inscrivent dans la stratégie militaire d’Emmanuel Macron, qui souhaite mener une « politique de défense active » dans l’espace. En 2019, il avait d’ailleurs annoncé la création d’un commandement spatial.

 

Lire plus : 7 choses à savoir sur la France

Aurélia Rotolo

Après une classe préparatoire provinciale à Nîmes, je fais aujourd'hui partie du programme GMT (Global Mobility Track) d'Audencia BS. Dorénavant mon nouveau challenge est de vous aider à réussir en prépa que ce soit en langues, en géopolitique ou même en méthodologie :)

Vous pourriez aussi aimer