ICN : une croissance record des inscriptions en 2021

Alors que l’ensemble des écoles ont connu une baisse du nombre de candidats inscrits à leur concours en 2021, ICN Business School s’est très nettement dégagée de ses consœurs, enregistrant une croissance historique à deux chiffres. Cette hausse de 23,1% du nombre d’inscrits, soit une augmentation de plus de 500 candidats entre 2020 et 2021, confirme l’ascension prise par ICN depuis quelques années. Après avoir connu une importante croissance de sa sélectivité lors de la session 2020 et augmenté de 15 places le nombre de préparationnaires dans l’effectif de son Programme Grande École pour atteindre 265 en 2021, ICN devient de plus en plus attractive et plaît aux étudiants de prépas !

Pour nous expliquer les raisons de cette croissance exceptionnelle sur tous les plans, nous sommes allés à la rencontre de Florence Legros, Directrice Générale d’ICN Business School, d’Hervé Gaudin, Directeur du Marketing et de la Communication d’ICN Business School et de Pablo Lévêque, Président du BDE.

 

Entretien avec Florence Legros, Directrice Générale d’ICN Business School

 

ICN est l’école ayant connu la hausse la plus importante de sa sélectivité et de son attractivité cette dernière année, qu’est ce qui peut expliquer cela selon vous ?

La reconnaissance du niveau d’ICN se fait tant au niveau académique qu’au niveau de l’expérience étudiante. Ce niveau d’excellence est reconnu par la triple couronne obtenue en mai dernier et qui place ICN dans le cercle très fermé des 1% des écoles au monde à être reconnu par ces trois distinctions. Ajoutons les grades nationaux obtenus pour les durées les plus longues.

Ces distinctions nous ont aussi été données pour saluer une stratégie claire de positionnement au cœur de l’Europe, conformément au siège « historique » de l’école, à Nancy qui se trouve maintenant au centre d’un axe Paris – Berlin, soit deux hubs économiques très différents, qui séduit les étudiants. Une stratégie qui s’articule aussi autour d’une pédagogie alliant Art-technology- management sur l’ensemble de nos campus et en lien avec nos 120 partenaires internationaux, eux aussi accrédités.

Par ailleurs, la conjoncture difficile que vivent l’ensemble des étudiants aujourd’hui a permis à ICN de montrer pleinement son appétence et sa capacité à accompagner les étudiants et notamment les préparationnaires.

 

Vous faites partie des rares écoles à avoir ouvert plus de places aux préparationnaires cette année, pourquoi ce choix ?

 ICN a traditionnellement destiné un grand nombre de places aux préparationnaires si l’on compare à d’autres écoles qui ont fait un choix différent en donnant beaucoup de places aux AST.

Nous croyons en la force et les qualités des étudiants issus des classes préparatoires. Du reste, une étude récente montre que les diplômés étant passés par une classe préparatoire réunissent nombre de qualités appréciées par les entreprises.

 

Un mot pour encourager les préparationnaires en cette période cruciale ?

Bravo ! Bravo pour votre persévérance dans ces périodes difficiles, bravo pour ce que vous avez traversé entre une expérience académique exigeante et les incertitudes (pas toutes dissipées, hélas) de cette année, bravo pour votre enthousiasme même quand il fait gris. 

 

Entretien avec Hervé Gaudin, Directeur du Marketing et de la Communication d’ICN Business School

 

Pensiez-vous enregistrer une croissance aussi fulgurante du nombre d’inscrits ?

Avec toute mon équipe commerciale et surtout notre super BDE, nous sentions que depuis la rentrée, il y avait une envie de mieux connaitre ICN. Beaucoup de feeling positif. Cela fait depuis 4 ans que nous travaillons non pas uniquement sur l’image de notre belle école, mais également sur le fond. Nous ne trichions pas et cela a été confirmé par des élèves intégrés heureux et fier de cette École malgré les conditions sanitaires pas évidentes pour eux.

Ce +23% est un chiffre historique. Recevoir des messages de félicitations des classes prépas et surtout des autres grandes écoles de management restera un moment magique pour nous et tellement attendu par la famille ICN.

 

Qu’est-ce qui fait la singularité d’ICN ?

La triple accréditation, un formidable boost sur le CV de nos étudiants tout comme le double diplôme accordé à chaque étudiant (le Master in Management et le Master in Science) sans allonger la scolarité. Je citerai également les 3 campus contemporains Artem à Nancy, La Défense à Paris et Berlin ainsi que la philosophie unique dans la pédagogie proposée ArtTechnologyManagement. Pour finir, il y a l’accompagnement personnel de chacun de nos 1eres années, un véritable tutorat qui a montré toute son importance depuis septembre dernier et les 40 associations pour vraiment s’éclater et bien vivre ses années d’école.

 

L’école est sur une très bonne dynamique, quels sont vos objectifs pour continuer cette ascension ?

Rester nous-mêmes. Continuer à rencontrer les classes prépas de toute la France, des Antilles, de la Réunion, en Europe avec notre savoir – être reconnu et les accompagner dans leur succès ! Aujourd’hui chaque élève de prépa doit être fier de son parcours. On ne le dit pas assez mais c’est une trajectoire vraiment exceptionnelle ! Et se donner à fond pour réussir avec toutes ces contraintes sanitaires, je suis admiratif ! Notre boulot est de leur assurer le meilleur avenir et de vivre 3 ou 4 années à jamais gravées dans leur mémoire. Comme je le dis souvent à mes étudiants : #fierdevous !

Entretien avec Pablo Levêque, Président du BDE 2021 d’ICN Business School

 

Peux-tu te présenter succinctement ?

Je m’appelle Pablo LEVÊQUE, j’ai 21 ans et je viens de Tours. J’ai fait mes 2 années de CPGE en ECS à Orléans et j’ai intégré ICN en 2019. Aujourd’hui je suis en deuxième année du PGE à ICN Business School en spécialisation Luxe & Design Management.

 

Pourquoi avoir choisi d’intégrer ICN ?

Je connaissais très bien deux carrés de ma prépa qui m’ont conseillé de me renseigner sur l’école. J’ai rapidement compris que les programmes proposés à ICN pourraient correspondre à mon projet professionnel. Je cherchais des programmes de qualité, accrédités et des expériences professionnalisantes qui me permettraient rapidement de confirmer mes choix de parcours. J’avais aussi compris que l’école s’engageait dans une nouvelle dynamique de progression et qu’elle pouvait se reposer sur des programmes prestigieux.

 

Comment te sens-tu depuis ton intégration ?

 Extrêmement bien ! J’ai adoré la prépa mais ma deuxième année me conforte dans l’idée que j’ai fait le bon choix. Lors de ma première année j’ai pu lister pour le Bureau des Sports et j’ai été vice-président d’une association humanitaire tout en suivant les conseils d’élèves de première, deuxième et troisième année. Ces expériences associatives m’ont confronté à des situations très concrètes et similaires à celles qu’on retrouve en entreprise. Aujourd’hui je suis président du Bureau des Élèves. Jusqu’à la fin de notre mandat, l’équipe du BDE et moi-même feront en sorte que l’intégration de tous les étudiants de l’école soit la plus optimale possible. L’année n’a pas été facile mais la solidarité à tous les niveaux au sein de l’école n’a jamais été aussi forte.

 

Un conseil pour les préparationnaires ?

Mon premier conseil c’est prendre du recul. Nous savons tous que cette année est une nouvelle fois particulière mais la finalité est la même d’année en année. Nous sommes passés par là et à ce niveau de l’année, tout le monde connaît ses objectifs. Mon conseil de révisions c’est la révision par bloc et à plusieurs. Par groupe de 2 ou 3 il faut aller à la bibliothèque tous les jours et se fixer des objectifs par demi-journée. Le matin je commence d’entrée de jeu par une annale de mathématiques et l’après-midi je revois mon cours en corrigeant mes erreurs et je travaille les langues. Il faut travailler en fonction de vos forces et vos faiblesses en alternant pour garder le moral et l’esprit conquérant. Attention, il ne faut surtout pas négliger l’activité physique pendant cette période, cela doit faire partie des objectifs à atteindre pendant une ou deux demi-journées par semaine. Je vous souhaite beaucoup de courage. Croyez en vous, c’est à vous de faire la différence.

Dorian Zerroudi

Rédacteur chez Mister Prépa, j'ai à coeur d'accompagner un maximum d'étudiants vers la réussite !

Vous pourriez aussi aimer
Vous pourriez aussi aimer :
Les mathématiques est une matière à fort coefficient au concours. Zoom sur la méthode pour progresser à quelques semaines de…