Avoir 20 à chaque épreuve de mathématiques (avec les copies en bonus)

Nous avons rencontré Léo Clément, actuellement étudiant à HEC Paris après deux années de classe préparatoire, il vous partage en exclusivité sa stratégie qui lui a permis de finir parmi les meilleurs lors des concours 2020, ainsi que ses excellentes copies, toutes notées 20/20 ! 

 

Ma stratégie globale pour aborder les mathématiques

En 1A : En première année, l’une des grosses difficultés est de suivre/comprendre le cours sans être en retard tout en commençant les annales (eh oui, déjà). Ce qui est pour moi nécessaire, c’est de se constituer un cahier à astuces où il sera noté chaque méthode importante, chaque correction difficile et chaque démonstration de sorte à savoir les refaire les yeux fermés la prochaine fois que vous y serez confronté. Considérer ce cahier comme votre cours de mathématiques est nécessaire pour progresser en 1A.

En première année, ma méthode de travail consistait à :

  • 1h de cours de maths/jour où je réécris ce qui a été vu et revois des anciens chapitres/mes cahiers
  • 2h d’exercices/jour en fonction des TDs, des DMs, des reprises de DS et des annales disponibles (principalement EDHEC/EML)
  • 4h d’annales le Week-end

Il faut comprendre que le retard accumulé en maths ne sera pas rattrapable en 2A et que les vacances servent à se reposer et trouver le temps pour faire des sujets. Il vaut mieux donc essayer de ne pas prendre trop de retard.

 

Vacances d’été : J’ai utilisé ces deux mois pour me constituer de bonnes bases en faisant le plus d’annales EDHEC/EML possible (je conseille d’acheter le manuel A vos maths ! 12 Ans d’annales de Sylvain Rondy et de le faire 2-3 fois avant d’aborder les maths parisiennes).

 

En 2A : Ayant acquis de bonnes bases grâce aux annales EDHEC/EML en 1A, je n’ai plus fait que des sujets parisiennes entre le début de la 2A et le concours. Ma méthode restait la même : noter chaque question difficile dans un cahier que je relisais au moins une fois/semaine, passer du temps sur le cours avant de passer sur des sujets. Je me forçais à faire au moins 3 sujets de parisiennes par semaine + 1h de cours de maths par jour, que je dispatchais sur mon emploi du temps hebdomadaire. Pendant les vacances, je faisais 5 sujets de parisiennes/semaine (4h l’après-midi le plus souvent) et passais le Week-end à étudier le cours et reprendre les corrections des sujets faits.

Après avoir fait et refait les sujets ECE, je me suis entraîné sur beaucoup de sujets ECS Parisiennes (faites ça uniquement si vous êtes vraiment à l’aise avec l’ensemble des annales ECE!). Je conseille de faire ça si et seulement si vous avez déjà bien travaillé les sujets parisiennes ECE.

Pour ceux qui visent les parisiennes, je vous conseille de faire le plus tôt possible des annales parisiennes pour s’habituer à la difficulté rapidement.

 

Comment concilier les mathématiques avec les autres matières 

En mathématiques, il n’y a pas de hasard comme en ESH, Géopo ou en CG. Peu importe le correcteur, si votre copie vaut 15, vous aurez entre 14,5 et 15,5 grâce au barème fixé, ce qui n’est pas forcément le cas en ESH et en CG ou la note dépend beaucoup du correcteur. C’est donc la matière la plus fiable avec la LV1 et LV2. Il ne faut donc pas la négliger et y accorder une part importante dès la première année. Pour ceux qui visent les parisiennes, c’est l’une des matières les plus coefficientées.

Il faut évidemment consacrer une part importante aux autres matières, notamment aux langues (trop souvent négligées) et à l’ESH (mais pas trop non plus). En première année, vous pouvez délaisser la philosophie car à l’écrit, seul comptera le thème de la seconde année.

Pour concilier les maths avec les autres matières, j’avais pour habitude lors des vacances de 2A d’alterner entre philosophie-langues et ESH-langues le matin, de faire des maths l’après-midi et de finir sur des langues le soir. Pendant les cours, j’essayais de rentabiliser les cours ESH/CG pour ensuite y passer le moins de temps possible le soir, j’étudiais ces matières essentiellement le WE pour laisser une place importante aux langues et aux maths la semaine.

 

Comment aborder les maths épreuve par épreuve :

ECRICOME : Je conseille de lire le sujet en entier au début de l’épreuve, de sélectionner les questions/exercices sur lesquels on est le plus à l’aise et de commencer par eux, car cette épreuve peut parfois surprendre en terme de difficulté. Si vous restez bloqués sur une question et que le résultat n’est pas essentiel pour les prochaines questions, passez à la suite, le sujet est long. Ne négligez pas Scilab.

 

👉🏼 COPIE ECRICOME NOTÉE 20/20 👈🏼

 

 

EML/EDHEC : Chaque année, les sujets abordent des thèmes déjà vus ou au moins des questions similaires à des épreuves du passé. Si vous vous êtes suffisamment entraînés sur ces sujets, cela devrait aller. Je  vous conseille aussi de lire le sujet en premier et de commencer par l’exercice qui vous est le plus simple. Il faut absolument faire le problème sur l’épreuve EDHEC. Le 20 se situe généralement à 80% du sujet juste. Le volume des questions permet de passer rapidement à la question suivante si une question est trop difficile.

Il faut aussi faire la copie la plus propre possible : pas de calculs inutiles, pas de ratures, résultats encadrés ou soulignés sinon le correcteur s’énerve et sanctionne. Il vaut mieux essayer d’être concis et bref dans les questions et démonstrations (si c’est possible).

 

👉🏼 COPIE EMLYON NOTÉE 20/20 👈🏼

👉🏼 COPIE EDHEC NOTÉE 20/20 👈🏼

 

 

Maths I/Maths II : Ces épreuves sont difficiles pour tout le monde. Il faut repérer les questions de cours et les questions classiques disséminées dans tout le sujet pour pouvoir les faire si tu te retrouves bloqué au bout de 2h30-3h. Il faut toujours être actif, ne pas se dire « c’est trop dur, je n’y arrive pas je bloque » car il y aura toujours des questions à portée de mains. Le but du jeu est de faire plus de questions justes que ton voisin. Le 20 se situe généralement entre 50 et 70% du sujet juste, selon la difficulté et les autres candidats.

La différence importante entre la maths I et II est que la Maths I concerne seulement le top 3 : elle va donc avoir une proportion de « bons élèves » plus importantes qu’en maths II qui concerne plus d’écoles. Il sera donc plus facile d’avoir une meilleure note en maths II pour les assez bons candidats.

Les questions Scilab peuvent représenter jusqu’à 20% du barème, donc à ne pas négliger !

Une connaissance parfaite du cours, une rédaction rigoureuse et propre et un bon mental permet d’avoir au moins 8 à ces épreuves.

 

👉🏼 COPIE MATHS 1 HEC/ESSEC NOTÉE 20/20 👈🏼

👉🏼 COPIE MATHS II ESSEC NOTÉE 20/20 👈🏼

 

 

Conseils généraux pour la dernière ligne droite : Ne négligez pas le cours et les démonstrations classiques, et si vous n’avez toujours pas commencé, faites des annales ! Le meilleur entraînement, c’est d’enchaîner les annales et de refaire plusieurs fois les mêmes. Entraînez-vous sur les écoles que vous visez : ne faites pas votre premier Maths 2 le jour J si vous visez le top 5 par exemple.

Enfin, faites un point sur les méthodes et les questions classiques qui reviennent fréquemment, ce sont ces questions qui vous feront gagner des points le jour J.

Si vous avez besoin d’aide ou si vous avez une quelconque question, n’hésitez-pas à me joindre sur Messenger (Leo Clement) directement, je vous répondrai avec plaisir.

Dorian Zerroudi

Directeur de Mister Prépa et étudiant en stratégie, j'ai à coeur d'accompagner un maximum d'étudiants vers la réussite !

Vous pourriez aussi aimer
Vous pourriez aussi aimer :
Retrouvez ici une analyse d’un sujet inédit d’ESH portant sur le chapitre de la monnaie et des taux de change.